Chirurgie réfractive : comment se déroule l’opération ?

Alternative très efficace au port de lunettes ou de lentilles de correction, la chirurgie réfractive est une opération qui consiste à corriger certains défauts de l’œil avec un appareil laser. Très rapide et totalement indolore, l’intervention peut être réalisée avec différentes techniques.

chirurgie réfractive

La chirurgie réfractive, qu’est-ce que c’est ?

La chirurgie réfractive est une discipline de la chirurgie ophtalmique qui a pour objectif de corriger les défauts réfractifs de l’œil. Précisément, elle permet de soulager les troubles de la vision à l’instar de la myopie, la presbytie, l’astigmatisme ou encore l’hypermétropie. Pour ce faire, l’ophtalmologue fait usage d’un laser de vision ou d’un implant, accompagné d’autres instruments chirurgicaux. 

Quelques techniques d’opérations 

Pour la pratique de la chirurgie réfractive, plusieurs techniques peuvent être utilisées :

  • Le PKR (kératectomie photo réfractive) : encore appelée laser de surface, cette technique consiste à utiliser le laser excimer sur la surface du stroma cornéen, après retrait de l’épithélium cornéen superficiel. Elle ne nécessite pas de découpe de capot.
  • Le lasik : contrairement au PKR, le lasik (100 % laser) requiert le découpage d’une fine lamelle de cornée avec le laser femtoseconde. De plus, le laser excimer est utilisé sur les couches profondes du stroma cornéen.
  • L’Epi-lasik (épithélial-lasik) : technique dérivée du PKR et du lasik, elle consiste à se servir d’un instrument spécifique de découpe épithéliale pour soulever le capot épithélial. Cela favorise l’action du laser excimer qui est utilisé ici à la surface du stroma cornéen. Le capot épithélial est remis à sa place à la fin de l’intervention.

Comment se déroule la chirurgie réfractive ?

48H soit deux jours avant de subir une opération vision laser, le patient ne doit pas faire usage de lentilles. Le respect de cette mesure est important dans la mesure où cela peut empêcher l’irritation de la surface oculaire le jour de l’opération.

La chirurgie réfractive est pratiquée par un ophtalmologue spécialiste de l’intervention. Elle se déroule sous anesthésie locale par collyre. Au cours de l’opération, le patient est couché et garde ses paupières écartées grâce à un dispositif spécifique du nom de blépharostat. Il doit aussi fixer un point lumineux. Après avoir soulevé et enlevé l’épithélium de surface, le chirurgien ophtalmologiste procède à l’opération avec la technique de son choix. En tout, l’intervention dure 10 à 15 minutes.

Après une chirurgie réfractive, le patient rentre chez lui accompagné. En effet, il est scrupuleusement interdit de conduire après l’opération. Aussi, pendant trois semaines, le patient doit suivre un traitement par collyre antibiotique et anti-inflammatoire. De même, il est recommandé de porter des verres filtrants au cas où l’on doit s’exposer au soleil. Enfin, le patient doit aussi éviter la baignade pendant une quinzaine de jours après la chirurgie réfractive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.