Comment financer la création de mon entreprise ?

Vous avez envie de créer votre entreprise ? Votre étude de marché est presque terminé ? Cependant votre business plan fait cruellement appraître un besoin de financement supérieur au capital dont vous disposez.

financer la création de mon entreprise

Nous allons dans cet article vous préparé aux différentes possibilités de financement à votre projet de création d’entreprise.

Les différents disposifs de financement

Une création d’entreprise génère des frais et des dépenses que le dirigeant n’a pas mis dans son business plan au moment de se lancer : frais liés au dépôt des statuts, à l’immatriculation de l’entreprise auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE), à la publication d’un avis dans le journal d’annonces légales et éventuellement le capital social minimum à apporter en fonction du type de société créée. S’ajoutent à ces frais, les dépenses liées au démarrage de l’activité : investissements, achat de marchandises, constitution d’un stock…Pour ces raisons, il est nécessaire de se constituer des liquidités afin de ne pas être bloqué dans le démarrage de l’activité.

L’auto-financement

Ce type de financement d’entreprise est souvent indispensable pour démarrer la création de votre entreprise, votre apport personnel va servir à plusieurs choses :

  • Le financement de certains document qui ne seront pas pris en charge par la banque comme l’étude de marché, des frais de trésorie de départ, frais de formalités (création des statuts…)
  • Avoir un budget personnel pour financer sa création d’entreprise permet aussi de rassurer les banques, en règles générale les banques exigent 15 à 20% d’apport personnel sur le montant de l’emprunt que vous demandez

Les aides et les subventions

Les aides peuvent constituer un bonus dans le démarrage de votre activité mais elles ne doivent pas être la seule source de votre financement de création d’entreprise. Voici une liste non-exhaustive des principales aides répertoriées :

  • L’Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise (ACCRE) qui permet une exonération des charges sociales pendant 1 an.
  • Le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) qui concerne les entreprises investissant dans la recherche et l’innovation : réduction jusqu’à 50% des dépenses réalisées.
  • Le crédit innovation : il permet aux entreprises déjà créées de récupérer une partie de leurs investissements liés à l’innovation. Ce crédit est réservé aux entreprises de moins de 250 salariés et réalisant un CA inférieur à 50M d’euros.
  • Subventions de l’union européenne : l’UE offre des subventions pour les start-ups se développant à l’échelle européenne et exerçant dans le domaine de l’information et de la communication.
  • Les concours : Ils peuvent représenter une bonne alternative, à laquelle tout le monde ne pense pas toujours. Certains concours permettent de gagner plusieurs milliers d’euros, comme le 100 projets, ou le concours Total Edhec Entreprendre, ou encore le concours national de la création d’entreprise. En plus de représenter un bon moyen pour lever des fonds, les concours sont un bon moyen pour vous de vous habituer à présenter votre projet à de potentiels investisseurs. Attention, cette solution prend du temps : elle nécessite préparation et beaucoup de travail, sans garantie de résultat.
  • Les aides régionales telles que la Prime Régionale à la Création d’Entreprise (autour de 1500€)

La banque

C’est la source traditionnelle de financement dans la création d’entreprise, la banque reste une valeur sûre pour financer sa création d’entreprise, pour peu que vous ayez réalisé une vraie étude de marché et rédigé un plan financier crédible. Si elle croit en vous, la banque vous prêtera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.