Fabriquer son savon maison

Pour fabriquer son savon, vous pouvez utiliser la méthode de saponification à froid qui vous permet de faire vous-même du savon artisanal. Pour réussir son savon à froid, vous devez mélanger les huiles et la soude à la même température.

fabriquer son savon
A close-up of a female hands holding a white organic soap on a white wooden background

Qu’est-ce qu’un savon maison ?

Le savon maison est le résultat d’une réaction chimique entre une base (soude caustique) et des matières grasses (corps gras animal, beurre et huile végétale). Lorsque vous fabriquez du savon solide, la soude caustique permet de transformer les huiles en savon et en glycérine. Les beurres et les huiles sont formés de triglycérides d’acide gras.

Le savon maison fabriqué en saponification à froid est naturellement riche en glycérine qui apporte de la douce et de l’hydratation au savon.

Incomparable au savon industriel, le savon fait maison est unique.  L’intérêt du savon à froid est qu’il contient des insaponifiables comme le phystostérol ou la caroténoïde etc qui sont une action bénéfique pour la peau. Ils apportent de la protection et ont un effet anti-oxydant, nourrissant et émollient.

Saponification à froid

La méthode de saponification à froid est une réaction chimique relativement lente qui se déroule à température ambiante. Lorsque vous avez coulé la pâte à savon dans le moule à savon et démoulé le savon, il faut patienter pendant une période d’au moins 4 semaines après la fabrication pour que la soude s’épuise complètement et décompose les corps gras en savon. Durant cette période, le savon sèche avec l’évaporation de l’eau contenu dans la pâte.

Comment fabriquer son savon maison ?

Le principe de transformation des huiles et des beurres végétaux en savon est déclenché par le mélange avec la soude caustique. La saponification à froid est une réaction chimique complète, elle se poursuit jusqu’à l’épuisement de l’un des composants (soude ou matières grasses).

Le savon final ne contient plus de soude car la quantité d’huile est supérieure à celle de la soude. En fait la réaction de saponification est achevée lorsque la soude présente dans la pâte à savon arrive à épuisement.  Il ne reste alors dans le savon uniquement les huiles non saponifiées.

On parle de surgraissage puisque le savon contient de l’huile non transformée en savon. L’avantage d’un savon surgras est que l’utilisateur profite des bienfaits des huiles non saponifiées notamment des propriétés adoucissantes et nourrissantes du savon.

Pour le surgraissage du savon artisanal, vous pouvez utiliser une huile et un beurre spécifique comme huile d’avocat, huile d’amande douce ou un beurre de Karité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.